8e conseil : Comment rendre vos personnages attachants ?

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, j’ai décidé de me concentrer sur les personnages. C’est parti !

Les émotions

Les émotions sont très importantes quand il s’agit de rendre vos personnages attachants. Utilisez :

  • La joie
  • La colère
  • La tristesse
  • La gentillesse
  • La peur
  • L’amour

Ce sont les six principales émotions que vous devez absolument intégrer dans votre récit. Si vous écrivez un roman qui fait peur, vous allez privilégier la peur évidemment mais pour que le lecteur continue de vous lire, vous devez intégrer d’autres émotions. Si c’est une histoire d’amour, vous allez forcément parler d’amour mais il faut tout de même d’autres émotions. C’est pareil avec tous les autres romans.

Les personnages en eux-mêmes

Si vous voulez toucher le lecteur, il faut vraiment que le personnage soit au sens propre du therme « attachant ». Il ne faut pas que le lecteur se dise « Celui-ci, je pense que je ne vais pas l’aimer ». La découverte des personnages est un moment de DESCRIPTION. Pour la description, soyez précis et donnez des détails. Il faut que le lecteur visualise parfaitement le personnage. Evitez les répétitions et utilisez des adjectifs variés, des synonymes. Précisez :

  • La couleur de ses cheveux
  • Les détails de sa peau (grain de beauté, taches de rousseur…)
  • Ses yeux
  • Sa bouche
  • Son nez
  • Sa démarche
  • Ses vêtements
  • Et vous pouvez précisez bien plus encore, donnez libre cours à votre imagination et à votre inspiration !

Les adjectifs

Pour qu’un texte soit riche, il faut employer différents adjectifs. Vous pouvez également en éviter certains qui sont un peu passe-partout :

  • Beau : attirant, magnifique, élégant (si vous parlez de sa tenue), admirable (si vous parlez de son esprit/ savoir)…
  • Gentil : affectueux, bienveillant, soucieux, amical…
  • Méchant : coquin, désagréable, négligeable, méprisant…

Il y en a pleins d’autres et faites attention !

Les verbes

Tout comme les adjectifs, il y a des verbes passe-partout et vous devez à tout prix les EVITER. Je vais vous en lister quelques uns :

  • Etre
  • Avoir
  • Faire
  • Dire
  • Répondre
  • Savoir

Il y en d’autres et, si vous voulez rendre votre texte riche, vous devez en trouver des synonymes. Le lecteur prendra plus de plaisir à lire un texte varié qu’un texte qui dit toujours : « Elle lui dit », « Il répondit », « Elle lui dit », « Il lui répondit ». Cela donnera envie au lecteur de fermer votre livre et de ne plus jamais le rouvrir. Et c’est bien dommage !

Concentrez-vous sur un personnage en particulier

Si vous vous vous concentrez sur un personnage en particulier, même si vous écrivez en narrateur externe, cela va forcément attirer l’œil de votre lecteur. Entrez dans le corps de votre personnage, ressentez ce qu’il ressent, vivez ses émotions. Votre succès auprès du lecteur est alors ASSURE. Si vous parlez à la première personne du singulier, vous ressentez encore plus le personnage et le lecteur lui aussi est dans la peau de votre personnage. Vous devez alors donner beaucoup de détails.

Si vous voulez vous concentrez sur tout vos personnages, vous pouvez faire un chapitre sur un personnage, un chapitre sur un autre et ainsi de suite… Votre histoire sera alors intéressante à lire et votre lecteur pourra alors s’attacher à plusieurs de vos personnages.

Le méchant dans l’histoire

Vous pouvez choisir de créer un méchant dans votre histoire. Celui qui pose des problèmes à tout le monde. Mais vous pouvez LUI AUSSI le rendre attachant aux yeux de votre lecteur. Comment ?

  • Glissez-vous dans sa peau comme si c’était un personnage ordinaire
  • Faites en sorte que ses phrases ne soient pas trop démodées, réduites, minables.
  • Faites que votre personnage ne soit, au fond, pas si diabolique que ça (sauf pour ceux qui veulent vraiment que leur méchant soit impardonnable et VRAIMENT méchant).
  • Donnez-lui une vie personnelle, quelque chose qu’il ferai en dehors de « son travail de méchant ». Quelque chose qui le rendrai ordinaire.
  • Décrivez-le avec précision (pas trop laid de préférence : les gens n’aiment pas les méchants qui sont laids).

Le méchant peut être votre personnage principal et faire croire au lecteur que ce sont les autres qui sont méchants.

Trouvez votre voie

Faites ensuite comme bon vous semble, inventez, revenez sur vos pas, avancez, imaginez, corrigez à nouveau et voilà, vous avez vos personnages qui seront attachants au yeux du lecteur.

Faites lire votre texte à vos proches, demandez-leur leur ressentis. Il vous aideront peut-être à l’améliorer. Vous pouvez vous inspirez de l’un d’eux pour décrire vos personnages. Je pense qu’ils seront, par la suite, ravis de vous lire !

Merci d’être venu lire mon conseil ! J’espère qu’il vous a aidé !

Une réflexion sur “8e conseil : Comment rendre vos personnages attachants ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s